UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Des actes de culte > Le sacrifice romain

    Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, II, 25, 2

    (trad. V. Fromentin, J. Schnäbele)

    "Les anciens appelaient ces mariages sacrés et établis par la loi en utilisant le terme latin de farracei, parce qu'on y partageait le far, que nous appelons épeautre. C'était là, en effet, une nourriture ancienne que tous les Romains consommèrent quotidiennement pendant longtemps. La terre de Rome produit d'ailleurs en quantité un excellent épeautre. Comme nous, les Grecs, qui considérons l'orge comme le plus ancien des grains et commençons nos sacrifices avec des grains d'orges que nous appelons "oulai", de même les Romains pensent que l'épeautre est le plus estimable et le plus ancien. Ils commencent avec celui-là les sacrifices de la victime brûlée. Cette coutume subsiste aujourd'hui et n'a pas dégénéré en de somptueuses offrandes préliminaires."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse