UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Les lieux et le personnel du culte > Des lieux de culte en Grèce

    Pausanias, II, 10, 4-6

    (d'après G. Roux, Pausanias en Corinthie, Paris, 1958, p. 66)

    Contexte : Visite de la cité de Sicyone et description des sanctuaires.

    "En travers de cette enceinte [celle d'Aclépios], il existe un autre sanctuaire consacré à Aphrodite. La première statue que l'on y voit est une statue d'Antiope : en effet, les gens de Sicyone disent que ses enfants sont Sicyoniens et que, par eux, Antiope elle-même leur est apparentée. Tout de suite après, celle-ci se trouve le sanctuaire d'Aphrodite [il s'agit du temple proprement dit] : l'entrée en est réservée à une femme néocore [une "sacristine"], à qui il n'est plus permis de s'unir à un homme, et à une vierge dont le sacerdoce est annuel : la jeune fille porte le nom de loutrophore [litt. "porteuse de bain"]. Pour les autres sans distinction, c'est depuis l'entrée qu'il est permis de voir la déesse et de lui adresser des prières. La statue en position assise a été réalisée par Canachos de Sicyone, qui a également exécuté l'Apollon de Didymes des Milésiens et l'Apollon Isménios de Thèbes. Elle est faite d'or et d'ivoire, portant sur la tête le polos [une sorte de couronne basse], tenant un pavot d'une main et de l'autre une pomme. Ils offrent en sacrifice les cuisses des victimes, à l'exception des porcs, et ils brûlent le reste sur des bois de genévrier; et tandis que les cuisses se consument, ils ajoutent à l'offrande une feuille de paidérôs. Le paidérôs est une herbe qui pousse dans la partie à ciel ouvert de l'enclos..."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse