UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : notions et méthodes > Les mythes et la mythologie > L’exégèse antiquaire des rituels

    Ovide, Fastes, IV, 783-806

    (trad. R. Schilling)

    Contexte : Ovide décrit la fête annuelle des Parilia, qui est considérée comme l’anniversaire de la fondation de Rome. Il illustre d’abord le rituel qui consiste en une offrande végétale à la déesse Pales, à laquelle on demande la protection des brebis et des bergers. Celui qui accomplit le rite doit ensuite se laver les mains à l’eau pure et sauter à travers un feu. Ovide propose enfin différentes explications.

    "J’ai décrit la coutume; reste à en dire l’origine. La foule des explications me laisse dans l’incertitude et me gêne dans mon entreprise. Le feu vorace purifie toutes choses et réduit les impuretés du métal : est-ce que pour cette raison qu’il purifie les brebis avec leur berger? Ou bien parce que ces deux dieux discordants, le feu et l’eau, constituent les éléments opposés de toutes choses que nos pères ont voulu les associer et ont estimé qu’il était indiqué de soumettre le corps au contact du feu et aux ablutions d’eau? Ou bien les considère-t-on comme essentiels parce qu’ils sont à l’origine de la vie, parce qu’ils sont interdits à l’exilé, parce qu’ils confèrent ses droits à la nouvelle épouse ? Certains – je ne puis guère le croire – voient là un rappel de Phaéton et du déluge de Deucalion. D’autres racontent que, tandis que des bergers entrechoquaient des cailloux, il en jaillit soudain une étincelle; la première s’éteignit; la seconde prit sur la paille : est-ce là une justification des feux des fêtes de Pales? Ou bien cette coutume ne remonte-t-elle pas plutôt au pieux Énée qui, vaincu, vit s’ouvrir une voie libre au milieu des flammes? N’est-il pas vraisemblable que, lors de la fondation de Rome, l’ordre fut donné de transférer les Lares sous les nouveaux toits et que les habitants, en changeant de domicile, ont mis feu à leurs toits rustiques ainsi qu’à leurs cabanes vouées à l’abandon, et qu’alors leur bétail a sauté et qu’eux-mêmes ont sauté par-dessus les flammes ? C’est ce qui se passe encore aujourd’hui, Rome, au jour de ton anniversaire."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse