UniFR Logo
    >Modules > Démocratie grecque > L'apogée de la démocratie athénienne > Les coups d'État oligarchique

    Thucydide, VIII 97

    À la nouvelle du désastre [de la perte de l'Eubée], les Athéniens parvinrent malgré tout à armer vingt navires. On décida d'autre part de réunir les citoyens et une première assemblée se tint sur la Pnyx, lieu où les Athéniens avaient coutume de se réunir antérieurement. Après avoir déposé les Quatre-Cents, cette assemblée décida de remettre le pouvoir aux Cinq-Mille, corps qui devait être composé de tous les citoyens capables de faire les frais d'un équipement d'hoplite. Elle décréta en outre qu'aucune magistrature ne serait rémunérée, toute infraction à cette règle devant entraîner la malédiction du coupable. Plusieurs assemblées se tinrent encore au cours des jours qui suivirent. On désigna des nomothètes et on vota divers textes constitutionnels. Il apparaît que jamais, de mon temps du moins, les Athéniens ne furent mieux gouvernés qu'au cours des premiers temps de ce régime, qui sut combiner sagement la démocratie et l'oligarchie. C'est cela en premier lieu qui permit à la cité de surmonter la crise qu'elle traversait. On vota en outre un décret autorisant Alcibiade et plusieurs autres exilés à rentrer.

    [Trad. D. Roussel]

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse