UniFR Logo
    >Modules > Démocratie grecque > Démocratie à l'intérieur, empire à l'extérieur > Le tribut d'Aristide

    Hérodote, III 89

    Le tribut des sujets du Roi de Perse

    Cela fait, il (Cyrus) établit dans l’empire des Perses vingt gouvernements, qu’ils appellent eux-mêmes satrapies; et, ces gouvernements établis et des gouverneurs mis à leur tête, il fixa les tributs qui devaient lui revenir ; il les fixa pour chacun des peuples, annexant à ces peuples leurs voisins , et au delà des voisins immédiats, répartissant entre eux les autres peuples plus éloignés. Voici comment il répartit et gouvernements et tributs à percevoir annuellement. A ceux qui s’acquittaient en argent, il était prescrit de s’acquitter au poids du talent babylonien; à ceux qui s’acquittaient en or, au poids du talent euboïque; le talent babylonien vaut soixante-dix mines euboïques.

    [trad. Ph.-E. Legrand]

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse