UniFR Logo
    >Modules > Démocratie grecque > La naissance de la démocratie athénienne > Les traits propres à l'Attique

    Aristote, Constitution d'Athènes, 25

    "Pendant dix-sept ans exactement après les guerres médiques, le gouvernement resta sous la direction de l'Aréopage, bien que déclinant peu à peu. Comme la foule augmentait, Éphialte, fils de Sophonidès, qui paraissait incorruptible et pourvu d'esprit de civisme, devint patron du démos et s'attaqua au Conseil de l'Aréopage. 2. Tout d'abord il fit disparaître beaucoup d'Aréopagites en leur intentant des procès au sujet de leur administration. Puis, sous l'archontat de Conon [~462/1], il enleva au Conseil toutes les fonctions surajoutées qui lui donnaient la garde de la constitution, et il les remit, les unes aux Cinq cents, les autres au peuple et aux tribunaux. 3. Il eut pour cela l'aide de Thémistocle, qui faisait partie de l'Aréopage, mais allait être jugé pour intelligence avec les Mèdes. Thémistocle, qui voulait la ruine du Conseil, dit à Éphialte que le Conseil allait l'arrêter, et aux Aréopagites qu'il leur montrerait des gens réunis pour renverser la constitution. Il conduisit les délégués du Conseil à l'endroit où se trouvait Éphialte, pour leur montrer les gens réunis, et il leur parla avec animation. 4. Épouvanté à cette vue, Éphialte s'assit, vêtu seulement de sa tunique, sur l'autel. Comme tous s'étonnaient de ce qui se passait et que le Conseil des Cinq Cents s'était réuni sur ces entrefaites, Éphialte et Thémistocle accusèrent les Aréopagites et firent de même devant le peuple, jusqu'à ce qu'ils leur eussent enlevé leur pouvoir. Et [...] Éphialte disparut aussi peu après, tué dans un guet-apens, par Aristodikos de Tanagra."
    [trad. Mathieu-Haussoullier modifiée]
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse