UniFR Logo
    >Modules > Démocratie grecque > La naissance de la démocratie athénienne > Introduction: Législateurs, tyrans et colons

    Aristote, Politique, II 12 (1274 a 22 - b 8)

    "Parmi les législateurs, citons Zaleukos, qui donna des lois aux habitants de Locres près du promontoire Zéphyrion, et Charondas de Catane, qui fut le législateur de ses propres concitoyens, ainsi que des autres cités de la Chalcidique sur les côtes d'Italie et de Sicile. Certains auteurs tentent d'associer les noms de ces deux législateurs: Onomacrite, racontent-ils fut le premier à devenir habile dans la législation; originaire de Locres, il se forma en Crète et y séjourna en pratiquant l'art divinatoire; Thalès serait devenu son compagnon , et Lycurgue et Zaleukos auraient été eux-mêmes élèves de Thalès, comme Charondas l'était de Zaleukos. Mais tous ces racontars font trop peu de cas de la chronologie.
    Il y eut aussi Philolaos de Corinthe, qui fut le législateur des Thébains. Philolaos était de la famille des Bacchiades et s'éprit de Dioclès, le vainqueur aux Jeux Olympiques; mais quand Dioclès quitta Corinthe par horreur de l'incestueuse passion de sa mère Alcyone, c'est à Thèbes qu'il se retira, et les deux amis y terminèrent leurs jours. Et aujourd'hui encore on montre leurs tombeaux, placés bien en vue l'un de l'autre, mais l'un regarde dans la direction de Corinthe, et l'autre du côté opposé. Selon la légende, telle fut en effet l'orientation que les deux amis donnèrent à leurs tombeaux, l'un, Dioclès, par haine de la passion qu'il avait inspirée, pour éviter que Corinthe fut visible de son tertre, et l'autre, Philolaos, pour qu'on pût au contraire apercevoir la ville. Telle est donc la raison qui les fit s'établir chez les Thébains; Philolaos devint leur législateur, et entre plusieurs autres mesures fit des règlements sur la procréation des enfants, règlements que les Thébains appellent Lois d'adoption. Ces matières ont fait l'objet d'une législation particulière de la part de Philolaos dans le but de maintenir invariable le nombre des lots de terre.
    La législation de Charondas ne contient rien de spécial, à l'exception des poursuites en faux témoignage (il fut le premier à introduire la procédure de prise à partie d'un témoin), mais par leur précision ses lois sont d'un art plus achevé que même celles de nos modernes législateurs."
    [trad. J. Tricot légèrement modifiée]
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse