UniFR Logo
    >Modules > Famille et parenté > Statut de la femme dans la famille > Avortement et contraception

    Soranos, Des maladies des femmes, I 60 Ilb

    « Un produit contraceptif diffère d’un abortif. Le premier empêche la conception, le second détruit ce qui a déjà été conçu. Distinguons donc dans le langage ce qui « détruit » de ce qui est "anticonceptionnel" ; quant aux "expulsifs", certains pensent que leur nom est synonyme de "destructeurs", d’autres les distinguent des abortifs en ceci qu’on entend pas par là des drogues, mais par exemple des mouvements violents et des sauts ; c’est pourquoi, disent-ils, Hippocrate, après avoir proscrit les abortifs, indique dans son livre "Nature de l’enfant" (Hipp. Nat. Pueri 13 = L. VII 489) l’emploi du saut avec coups de talons aux fesses pour favoriser l’expulsion. Or il s’est élevé un différend : certains rejettent les abortifs en prenant à témoin Hippocrate qui dit : "Je ne donnerai jamais d’abortif à aucune femme" (Hipp. Serment. = L. IV 631), et parce que le propre de la médecine est de protéger et de sauvegarder ce à quoi la nature donne vie ; les autres introduisent une distinction en la matière, c’est-à-dire qu’ils refusent l’avortement lorsqu’une femme veut faire disparaître le fœtus à la suite d’un adultère ou pour préserver sa beauté, mais l’autorise quand il vise à éliminer un danger qui plane sur l’accouchement, parce que la matrice, trop petite, ne peut supporter la venue à terme, ou parce que qu’elle porte à l’orifice des indurations et des fistules, ou encore parce qu’une situation de ce type menace ; il disent de même à propos des contraceptifs, ce en quoi nous les approuvons. Aussi, comme il est moins dangereux d’empêcher la conception que de provoquer l’avortement, est-ce sur la contraception que nous allons donner des détails. »

    (texte traduit par P. Burguière, D. Gourevitch et Y. Malinas, Paris, CUF, 1988) 

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse