UniFR Logo
    >Modules > Famille et parenté > Statut de la femme dans la famille > Mariage cum manu / sine manu

    Laudatio Turiae I, 13-17

    (13) Temptatae deinde estis ut testamentum patris, quo nos eramus heredes, ruptum diceretur (14) coemptione facta cum uxore : ita necessario te cum uniuersis patris bonis in (15) tutelam eorumqui rem agitabant reccidisse : sororem omnium rerum (16) fore expertem, quod emancupata esset Cluuio. Qua mente ista acceperis, qua iis prae- (17) sentia animi restiteris, etsi afui, compertum habeo.

    "(13) On a fait ensuite pression sur vous pour que le testament de votre père, par lequel nous étions, toi et moi, héritiers. Fût dit rompu, une coemption entre lui et sa femme étant intervenue : ainsi tu étais retombée nécessairement avec la totalité des biens paternels sous la tutelle de ceux qui manigançaient l’affaire ; rien ne devait revenir à ta sœur, puisqu’elle était passée sous la manus de Cluvius. Comment tu as accueilli ces manœuvres, avec quelle présence d’esprit tu y as résisté, malgré mon absence, je le sais parfaitement."

    (texte traduit par M. Durry, Paris, CUF, 1950) 

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse