UniFR Logo
    >Modules > Famille et parenté > Statut de la femme dans la famille > Mariage cum manu / sine manu

    Quintilien, De institutione orataria, 5, 11, 32

    Nihil obstat quominus justum matrimonium sit mente coeuntium, etiamsi tabulae firmatae non fuerint : nihil enim proderit signasse tabulas, si mentem matrimonii non fuisse constabit.

    "Rien ne s’oppose à ce qu’un mariage soit valable, si les parties sont consentantes, quand même il n’y aurait pas de pièces dûment cachetées; rien ne sert en effet de cacheter une pièce, s’il est certain que les parties ne sont pas consentantes."

    (texte traduit par J. Cousin, Paris, CUF, 1976) 

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse