UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : notions et méthodes > Les mythes et la mythologie > L’origine des mots et la difficulté d’une définition.

    Thucydide, I, 20, 1 - 21, 1

    (trad. J. de Romilly)

    "Voilà donc ce que furent, d’après mes recherches, les temps anciens (ta palaia). En ce domaine, il est bien difficile de croire tous les indices comme ils viennent. Car les gens, s’agît-il même de leur pays, n’en acceptent pas moins sans examen les traditions que l’on se transmet sur le passé (...). Telle est la négligence que l’on apporte en général à rechercher la vérité, à laquelle on préfère les idées toutes faites. (21) Cependant, on ne saurait se tromper en se fondant sur les indices ci-dessus et en jugeant en somme de cette façon les faits que j’ai passés en revue : on croira moins volontiers les poètes, qui ont célébré ces faits en leur prêtant des beautés qui les grandissent, ou les logographes, qui les ont rapportés en cherchant l’agrément de l’auditeur plus que le vrai – car il s’agit de faits incontrôlables, et auxquels leur ancienneté a valu de prendre un caractère mythique (muthodes) excluant la créance."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse