UniFR Logo
    >Modules > Sources écrites de l'Egypte ancienne > Textes "historiques": reflets de l'idéologie politique > La stèle frontière de Sésostris III à Semna

    La stèle frontière de Sesostris III à Semna

    Vive l'Horus « aux manifestations divines », Celui-des-Deux-Maîtresses « de naissance divine », le Roi de Haute et de Basse-Égypte Khakaoura, vivant (soit-il)!
    Vive l'Horus-d'or « qui vient à l'existence », le Fils de Ré appartenant à son corps, celui qu'il aime, le Maître des Deux Terres Sésostris, doué (soit-il) de vie, de stabilité et de pouvoir éternellement!

    An 16, 3e mois de la saison-Péret. Action de sa Majesté d'établir la frontière méridionale à Heh.

    J'ai établi ma frontière quand je me rendis au sud de (celle de) mes pères. J'ai accru ce qui me fut légué.
    Je suis un roi qui parle et qui agit "ce qui arrive par mon bras, c'est ce que mon coeur conçoit";
    avide de conquête et empressé vers le succès, (un roi) dans le cœur de qui une parole (affaire) ne dort pas;
    qui prend en considération ceux qui réclament, qui s'appuie sur la douceur, mais n'est pas clément envers l'ennemi qui l'attaque;
    qui attaque quand on l'attaque et reste silencieux quand on est silencieux, qui répond à une situation en fonction de ce qui peut en résulter.
    Puisque se taire après une attaque, c'est enhardir le coeur de l'ennemi,
    (alors) c'est du courage que d'être agressif, c'est de la lâcheté que de battre en retraite.
    C'est un véritable couard, celui qui est repoussé de sa frontière.
    Puisque le Nubien obéit au point de se soumettre au (premier) mot,
    (alors) c'est lui répondre qui fait qu'il se retire.
    Quand on est agressif envers lui, il montre son dos; (mais) quand on a reculé, il en vient à être agressif.
    Ce ne sont pas des gens que l'on respecte; ce sont des misérables au coeur brisé.
    Ma Majesté les a vus "ce n'est pas un mensonge", et j'ai capturé leurs femmes et emmené leurs sujets, sortant vers leurs puits, abattant leurs troupeaux, coupant leurs céréales et y mettant le feu.
    Aussi vrai pour moi que mon père est vivant, je parle en vérité: il n'y a pas là d'exagération provenant de ma bouche.
    Ainsi, tout fils à moi qui maintiendra cette frontière que ma Majesté a établie, c'est mon fils; c'est pour ma Majesté qu'il a été enfanté.
    Il est à l'image du "Fils-protecteur-de-son-père", celui qui maintient la frontière de celui qui l'engendra.
    Ainsi, celui qui la perdra et ne luttera pas pour elle, ce n'est pas mon fils; ce n'est pas pour moi qu'il a été enfanté.
    Voici donc que ma Majesté a fait faire une représentation de ma Majesté sur cette frontière que ma Majesté a établie, afin que vous soyez fermes à cause d'elle et afin que vous luttiez pour elle.

    Traduction de Cl. Obsomer
    http://www.fltr.ucl.ac.be/FLTR/GLOR/EPO/Egypte/TXT/Berlin1157.htm
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse