UniFR Logo
    >Modules > Guerre sur terre et sur mer aux époques classique et hellénistique > Période hellénistique et poliorcétique > Cavalerie, chars et éléphants

    Polybe, Histoires, V, 84, 2-6

    Les éléphants d'Inde sont plus forts que les éléphants d'Afrique

    "Quelques uns [des éléphants] seulement de ceux de Ptolémée atteignirent leurs adversaires : les soldats qu'ils portaient dans des tours se livrèrent un beau combat à bout portant, se perçant et se frappant à coup de sarisses, mais les éléphants un plus beau combat encore, en s'affrontant et en se chargeant de face. Voici de quelle manière se battent ces animaux : croisant et enfonçant l'un contre l'autre leurs défenses, ils se poussent de vive force, se disputant farouchement le terrain jusqu'à ce que l'un d'eux, plus puissant, repousse la trompe de l'autre ; alors, quand il l'a fait plier et pris de flanc, il le transperce de ses défenses comme font les taureaux avec leurs cornes. Mais la plupart des éléphants de Ptolémée refusèrent le combat, suivant l'habitude des éléphants d'Afrique ; car ils ne supportent pas l'odeur et le cri, et même ils redoutent la taille et la force des éléphants indiens, à ce que je crois bien, et ils les fuient tout de suite, quand ils sont à portée ; et c'est ce qui se produisit alors."
    Polybe, Histoires, V, 84, 2-6.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse