UniFR Logo
    >Modules > Guerre sur terre et sur mer aux époques classique et hellénistique > Période classique > La cavalerie

    Thucydide, Guerre du Péloponnèse, IV, 96, 5-8

    La cavalerie béotienne massacre les hoplites athéniens en fuite suite à la bataille de Délion

    "Là-dessus, il y eut un fait nouveau : comme Pagondas avait fait passer à la dérobée deux escadrons de cavalerie derrière la colline, à cause de la situation difficile où il voyait sa gauche, et comme ceux-ci s'étaient montrés soudain sur la hauteur, l'aile victorieuse athénienne, pensant voir s'avancer une nouvelle armée, fut prise de peur : dès lors, des deux côtés à la fois, tant à cause de cet incident qu'à cause de Thébains qui poussaient de l'avant et rompaient le front en face d'eux, ce fut la fuite de toute l'armée athénienne. Les uns se précipitèrent vers Délion et la mer, les autres dans la direction d'Oropos, d'autres vers le mont Parnès, d'autres enfin selon les espoirs de salut qui s'offrait à chacun. Et les Béotiens, poussant de l'avant, les massacraient, surtout avec la cavalerie, que ce fût la leur ou celle des Locriens – celle-ci étant arrivée à la rescousse alors que la déroute commençait tout juste. La nuit, en venant interrompre l'affaire, facilita le salut de la masse des fuyards."
    Thucydide, Guerre du Péloponnèse, IV, 96, 5-8.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse