UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : notions et méthodes > Polythéisme et anthropomorphisme > Entre hommes et dieux : les empereurs romains

    Tite-Live, I, 16

    (trad. G. Baillet, Paris, 1997).

    Contexte : Selon une des variantes, Romulus n’est jamais mort, mais il est monté au ciel et à été divinisé, il porte le nom du dieu Quirinus. Ce récit constitue une anticipation de l’apothéose des empereurs.

    "Après ces immortels travaux, un jour que, pour passer en revue ses troupes, il tenait une assemblée dans la plaine au marais de la Chèvre, soudain éclata un orage accompagné de violents coups de tonnerre. Le roi fut enveloppé d’un nuage si épais qu’il disparut aux regards de l’assemblée. Depuis lors Romulus ne reparut plus sur terre […] La ville, inquiète, regrettait son roi et s’irritait conte les Pères, quand Proculus Julius, dont l’affirmation avait du poids, paraît-il, toute étrange qu’elle fût, se présente au peuple : « Romains », dit-il, « Romulus, père de notre ville, est descendu soudain du ciel, ce matin, et s’est offert à mes yeux; et, comme je me tenais devant lui, plein de crainte et de respect, et lui demandais instamment la faveur de le regarder en face : «Va», m’a-t-il dit, «et annonce aux Romains que la volonté du ciel est de faire de ma Rome la capitale du monde. Qu’ils pratiquent donc l’art militaire. Qu’ils sachent et qu’ils apprennent à leurs enfants que nulle puissance humaine ne peut résister aux armes romaines.» «À ces mots», dit-il, «il s’éleva dans les airs et s’en alla.» On ne saurait croire combien le personnage et son récit inspirèrent confiance, et combien le regret de Romulus s’atténua dans le peuple et dans l’armée dès qu’on crut à son immortalité."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse