UniFR Logo
    >Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Cité et organisation sociale > Figures de rois et de souverains

    Aristote, Politique, 1. 2

    Le roi d'après Aristote

    "Tous ceux qui s'imaginent qu'homme d'Etat (ou magistrat), roi, chef de famille, maître d'esclaves sont identiques, ne s'expriment pas bien; ils ne voient, en effet, en chacun d'eux qu'une différence de plus ou de moins et non pas d'espèce: par exemple, si l'on exerce l'autorité sur un petit nombre, on est un maître; si ce nombre est plus grand, un chef de maison; s'il est encore plus grand, un homme d'Etat ou un roi, comme s'il n'y avait aucune différence entre une grande maison (megalên oikian) et une petite cité (mikran polin); quant à l'homme d'Etat et au roi: si un homme exerce seul le pouvoir, c'est un roi; si au contraire, il l'exerce selon les normes de la science politique, étant tour à tour gouvernant et gouverné, c'est un homme d'Etat. Or cela n'est pas vrai." Aristote, Politique, 1 2.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse