UniFR Logo
    >Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Maison et famille > Les devoirs envers les défunts

    Iliade, XXIII 69-92

    L'accès à l'Hadès

    L'âme de Patrocle à Achille : "Tu dors, Achille; tu sembles bien m'avoir oublié; tu prenais soin du vivant mais non du mort. Ensevelis-moi le plus vite possible; je veux passer les portes de l'Hadès ! Les âmes, fantômes des défunts, me repoussent loin à l'écart, sans me laisser franchir le fleuve pour les rejoindre. J'erre ainsi en longeant la demeure d'Hadès aux larges portes. Donne-moi la main, je te le demande en pleurant; car je ne reviendrai plus de l'Hadès quand vous m'aurez donné ma part de feu. […] Mais, si tu m'écoutes, je veux te dire et te recommander encore autre chose : Achille, ne dépose pas mes cendres loin des tiennes, mais place-les ensemble : nous avons grandi ensemble dans ta maison […] Ainsi donc qu'une même urne recèle nos cendres à tous deux, ce vase d'or que t'offrit ta vénérable mère." Iliade, XXIII 69-92.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse