UniFR Logo
    >Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Maison et famille > L'oikos : la famille en tant que maisonnée

    Odyssée, XIV 132-146

    Un dîner à la maison avec un invité

    "Puis le blond Ménélas les conduisit en sa maison. Ils s'assirent alors sur les chaises et les fauteuils. Une femme, portant dans une belle aiguière d'or l'eau lustrale, en versa, pour le rincer des mains, dans un bassin d'argent, et leur dressa une table polie. Puis la digne intendante s'approcha, portant le pain. Le fils de Boéthos tranchait, distribuait les parts de viande. Le fils du glorieux Ménélas versait le vin. Ils tendirent les mains vers les mets présentés. Puis quand on eut calmé la soif et l'appétit, Télémaque, et le fils de l'illustre Nestor, une fois les chevaux attelés, montèrent sur le beau char peint, et quittèrent l'entrée et le porche sonore. Le fils d'Atrée, le blond Ménélas, les suivait, tenant le vin au goût de miel dans la main droite, en une coupe d'or, pour la libation du départ. Il s'arrêta devant les bêtes et dit, levant la coupe: […]" Odyssée, XIV 132-146 (trad. P. Jacottet).
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse