UniFR Logo
    >Modules > Être prisonnier en Grèce classique et hellénistique > Des prisonniers libérés ou sauvés > L'évasion

    Apulée, VII, 4-12

    Un sauvetage par ruse

    "Et revenant à la charge avec plus de vigueur, il (= le fiancé de la jeune fille enlevée qui s’était déguisé en brigand), n’arrêtait pas de faire avaler à ses camarades couchés sur le flanc et noyés dans une crapuleuse ivresse du vin non mélangé cette fois, mais légèrement tiédi, auquel lui-même s’abstenait de goûter. Et en vérité, je le soupçonnais fort, à le voir, d’ajouter dans les canthares quelque drogue soporifique. Le fait est que tous, mais tous absolument, gisaient ensevelis dans le vin, tous ivres morts pareillement. Alors, sans la moindre peine, il les ligota étroitement, les immobilisa à son gré, mit la jeune fille sur mon dos et dirigea nos pas vers ses foyers."
    Apulée, Métamorphoses, VII, 4-12.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse