UniFR Logo
    >Modules > Être prisonnier en Grèce classique et hellénistique > Des prisonniers libérés ou sauvés > La libération de captifs par leur détenteur

    Xénophon, Cyropédie, IV, 4, 6-8

    Avantages de la libération sans condition de captifs

    "Les habitants […] qui se rendaient, vous les avez faits prisonniers et amenés ici. Si nous les relâchions, je prétends que nous y trouverions notre intérêt : d’abord nous n’aurions pas à nous garder d’eux ni à les garder, ni non plus à les nourrir - car assurément nous n’allons pas les faire mourir de faim ; ensuite, en les renvoyant, le nombre de nos prisonniers augmentera : si en effet nous nous rendons maîtres du pays, c’est tous ceux qui l’habitent qui seront nos prisonniers ; en les voyant vivants et libres, les autres seront plus disposés à rester où ils sont et préféreront se soumettre plutôt que de se battre."
    Xénophon, Cyropédie, IV, 4, 6-8.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse