UniFR Logo
    >Modules > Être prisonnier en Grèce classique et hellénistique > Des prisonniers monnayés > Le rachat des captifs

    Plutarque, Cimon, 9, 5-6

    Cimon et les prisonniers

    "Quand Cimon s’en alla, il faisait figure de répartiteur ridicule, puisque les alliés emportaient des bijoux d’or […] tandis que les Athéniens n’avaient reçu que des corps nus et mal exercés au travail. Mais peu de temps après, les amis et parents des captifs descendirent de Phrygie et de Lydie afin de racheter chacun d’eux pour une forte somme, de sorte que Cimon en retira de quoi entretenir les équipages de sa flotte pendant quatre mois, et que, sur l’argent des rançons, il resta encore pour l’Etat une quantité notable d‘or."
    Plutarque, Vies parallèles. Vie de Cimon, 9, 5-6.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse