UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > Naître différent > L'époque impériale: du prodige au phénomène de foire

    Pline, Histoire naturelle, 7.74-75

    "L'homme le plus grand qu'ait vu notre époque, sous le règne du divin Claude, s'appelait Gabbare; il était originaire d'Arabie et mesurait neuf pieds et neuf onces. Il y eut, sous le divin Auguste, des personnes, qui avaient un demi-pied de plus : leurs corps étaient conservés, à titre de curiosités, dans un caveau des jardins de Salluste; ils se nommaient Pusion et Secundilli. Sous le même empereur, l'homme le plus petit, un nain de deux pieds et un palme, nommé Conopas, était l'objet préféré de sa petite-fille Julie, en même temps qu'une naine, Andromède, affranchie de Julia Augusta. Manius Maximus et M. Tullius, chevaliers romains, n'avaient chacun que deux coudées, à ce que nous dit Varron; nous avons vu personnellement leurs corps conservés dans des niches funéraires. Personne n'ignore qu'il naît des enfants, qui mesurent un pied et demi, parfois même plus, et qui, à trois ans, ont accompli le cours de leur existence."

    Procerissimum hominum aetas nostra Divo Claudio principe Gabbaram nomine ex Arabia advectum novem pedum et totidem unciarum vidit. Fuere sub Divo Augusto semipede addito, quorum corpora eius miraculi gratia in conditorio Sallustianorum adservabantur hortorum; Pusioni et Secundillae erant nomina. Eodem praeside minimus homo duos pedes et palmum Conopas nomine in deliciis Iuliae neptis eius fuit, et mulier Andromeda, liberta Iuliae Augustae. Manium Maximum et M. Tullium equites Romanos binum cubitorum fuisse auctor est M. Varro, et ipsi vidimus in loculis adservatos. Sesquipedales gigni, quosdam longiores, in trimatu inplentes vitae cursum, haud ignotum est.

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse