UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > Naître différent > L'époque impériale: du prodige au phénomène de foire

    Sénèque, De la colère, 1.15.2

    "Il faut donc corriger le coupable, tantôt par des avertissements tantôt par la violence, tantôt mollement tantôt rudement, le rendre meilleur aussi bien pour lui que pour les autres par un châtiment peut-être, mais sans colère. S'irrite-t-on contre celui qu'on soigne ? - Mais ils sont incorrigibles, il n'y a en eux aucun bon sentiment, aucune lueur d'espoir. - Retranchons-les de la société des mortels où ils gâteraient par leur contact, employons le seul moyen possible de les empêcher d'être méchants, mais cela sans haine. A quoi bon haïr celui à qui je puis rendre le plus grand service, précisément en l'arrachant à lui-même. Y a-t-il quelqu'un qui haïsse ses membres quand il les coupe ? Ce n'est pas là de la colère, c'est un traitement fâcheux. Nous abattons les chiens enragés, nous tuons un bœuf intraitable et sauvage, nous égorgeons les bêtes malades pour qu'elles ne contaminent pas le troupeau; nous étouffons les petits monstres, nous noyons même les enfants, quand ils sont venus chétifs et anormaux : ce n'est pas la colère, c'est la raison qui nous invite à séparer des éléments sains les individus nuisibles".

    Corrigendus est itaque qui peccat et admonitione et ui, et molliter et aspere, meliorque tam sibi quam aliis faciendus non sine castigatione, sed sine ira ; quis enim cui medetur irascitur ? - At corrigi nequeunt nihilque in illis lene aut spei bonae capax est. Tollantur e coetu mortalium facturi peiora quae contingunt, et quo uno modo possunt desinant mali esse, sed hoc sine odio. Quid enim est cur oderim cui tum maxime prosum cum illum sibi eripio ? Num quis membra sua tunc odit cum, abscidit ? Non est illa ira sed misera curatio. Rabidos effligimus canes et trucem, atque immansuetum bouem occidimus et morbidis pecoribus ne gregem polluant ferrum demittimus ; portentosos fetus exstinguimus, liberos quoque, si debiles monstrosique editi sunt, mergimus ; nec ira sed ratio est a sanis inutilia secernere.

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse