UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > Naître différent > Procédures d'expiation et de procuration

    Tite-Live, Histoire romaine, 21.62

    Epoque de la deuxième guerre punique (Hasdrubal en Espagne: entre 218 et 216 av. J-C.)

    "A Rome ou autour de la ville, beaucoup de prodiges eurent lieu cet hiver, ou, ce qui arrive d'habitude quand les esprits ont été une fois portés à la crainte religieuse, beaucoup furent annoncés et on y crut à la légère; quelques exemples: un enfant de naissance libre, âgé de six mois, avait crié: « triomphe! », sur le Forum Holitorium; sur le Forum Boarium, un bœuf était monté de lui-même jusqu'à un troisième étage et là, effrayé par les cris des habitants, s'était jeté en bas; des éclairs ressemblant à des bateaux avaient jailli du ciel; le temple de l'Espoir, situé sur le Forum Holitorium, avait été frappé de la foudre; à Lanuvium, la lance avait remué, un corbeau était entré dans le temple de Junon et s'était posé sur le lit même de la déesse ; sur le territoire d'Amiternum, en beaucoup d'endroits, on avait vu au loin des êtres à forme humaine, vêtus de blanc, qui n'abordaient personne; dans le Picénum, il avait plu des pierres; à Caeré, des tablettes de sorts s'étaient amincies ; en Gaule, un loup avait enlevé du fourreau et emporté l'épée d'une sentinelle. Pour tous les autres prodiges, les décemvirs reçurent l'ordre de consulter les Livres Sibyllins, mais, pour la pluie de pierres dans le Picénum, on édicta une neuvaine, et, immédiatement après, presque toute la cité s'occupa à conjurer les autres prodiges. Avant tout, la cité fut purifiée et des victimes majeures sacrifiées aux dieux désignés; on porta une offrande pesant quarante livres d'or à la Junon de Lanuvium; les femmes dédièrent une statue d'airain à Junon, sur l'Aventin ; on commanda un lectisterne à Caeré , où les sorts s'étaient amincis, et une supplication à la Fortune, sur l'Algide ; à Rome aussi, on prescrivit un lectisterne pour la Jeunesse, une supplication au temple d'Hercule , nommément désignés, puis, pour tout le peuple, autour de tous les lits de parade; cinq victimes majeures furent sacrifiées au Génie et le préteur C. Atilius Serranus reçut l'ordre de faire des voeux pour le cas où l'État resterait pour les dix ans à venir dans la même situation. Ces expiations et ces voeux conformes aux prescriptions des Livres Sibyllins avaient soulagé en grande partie les esprits de leurs craintes religieuses."

    [62] Romae aut circa urbem multa ea hieme prodigia facta aut, quod euenire solet motis semel in religionem animis, multa nuntiata et temere credita sunt, in quis ingenuum infantem semenstrem in foro holitorio triumphum clamasse, et [in] foro boario bouem in tertiam contignationem sua sponte escendisse atque inde tumultu habitatorum territum sese deiecisse, et nauium speciem de caelo adfulsisse, et aedem Spei, quae est in foro holitorio, fulmine ictam, et Lanuui hastam se commouisse et coruum in aedem Iunonis deuolasse atque in ipso puluinari consedisse, et in agro Amiternino multis locis hominum specie procul candida ueste uisos nec cum ullo congressos, et in Piceno lapidibus pluuisse, et Caere sortes extenuatas, et in Gallia lupum uigili gladium ex uagina raptum abstulisse. Ob cetera prodigia libros adire decemuiri iussi; quod autem lapidibus pluuisset in Piceno, nouendiale sacrum edictum; et subinde aliis procurandis prope tota ciuitas operata fuit. Iam primum omnium urbs lustrata est hostiaeque maiores quibus editum est dis caesae, et donum ex auri pondo quadraginta Lanuuium Iunoni portatum est et signum aeneum matronae Iunoni in Auentino dedicauerunt, et lectisternium Caere, ubi sortes attenuatae erant, imperatum, et supplicatio Fortunae in Algido; Romae quoque et lectisternium Iuuentati et supplicatio ad aedem Herculis nominatim, deinde uniuerso populo circa omnia puluinaria indicta, et Genio maiores hostiae caesae quinque, et C. Atilius Serranus praetor uota suscipere iussus, si in decem annos res publica eodem stetisset statu. Haec procurata uotaque ex libris Sibyllinis magna ex parte leuauerant religione animos.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse