UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > Naître différent > La République: le temps des prodiges

    Tite-Live, Histoire romaine, 35.21.1-5

    Les préteurs Fulvius et Scribonius, à qui on avait attribué la fonction d’administrer la justice à Rome, furent chargés de préparer cent quinquérèmes, en plus de la flotte dont Baebius s’apprêtait à prendre le commandement.
    Avant que les consuls et préteurs ne partent dans leur province, on organisa des prières publiques pour les prodiges apparus. On rapporta que dans le Picénum, une chèvre mit bas six chevreaux en une seule fois, qu’à Arretium un garçon nacquit avec une seule main, qu’à Amiternium il plut de la terre, que la porte et le mur de Formiae furent frappés par la foudre, et qu’à Rome, il se produisit un événement qui inspira la plus grande des terreurs; un boeuf appartant à Gnaeus Domitius parla et dit: “Rome, prends garde à toi!”. On adressa des prières aux dieux à cause des autres prodiges: les haruspices ordonnèrent que le boeuf soit bien gardé et soigneusement nourri.

    [21] Praetoribus Fuluio et Scribonio, quibus ut ius dicerent Romae prouincia erat, negotium datum ut praeter eam classem cui Baebius praefuturus erat centum quinqueremes pararent. Priusquam consul praetoresque in prouincias proficiscerentur, supplicatio fuit prodigiorum causa. Capram sex haedos uno fetu edidisse ex Piceno nuntiatum est et Arreti puerum natum unimanum, Amiterni terra pluuisse, Formiis portam murumque de caelo tacta et, quod maxime terrebat, consulis Cn. Domiti bouem locutum "Roma, caue tibi". Ceterorum prodigiorum causa supplicatum est: bouem cum cura seruari alique haruspices iusserunt.

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse