UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > Naître différent > La République: le temps des prodiges

    Tite-Live, Histoire romaine, 41.9

    On assigna ensuite par décret la Sardaigne et l'Histrie. Pour la Sardaigne, ils reçurent l'ordre d'enrôler deux légions de chacune cinq mille deux cents fantassins et trois cents cavaliers, et de recruter parmi les alliés et les peuples de droit latin douze mille fantassins, six cents cavaliers et dix quinquérèmes, au cas où le consul voudrait les retirer des arsenaux. On décréta pour l'Histrie des levées de fantassins et de cavaliers équivalentes à celles qui avaient été faites pour la Sardaigne. Les consuls reçurent également l'ordre d'envoyer en Espagne à M. Titinius une légion avec trois cents cavaliers et, en fait de contingents alliés, cinq mille fantassins et deux cent cinquante cavaliers. Avant le tirage au sort des provinces par les consuls, on annonça des prodiges : une pierre était tombée du ciel dans le bois sacré de Mars, sur le territoire de Crustumérie; un enfant au corps dépourvu de membres était né sur le territoire romain et l'on avait aperçu un serpent muni de quatre pattes; à Capoue, de nombreux édifices du forum avaient été frappés du feu céleste; à Pouzzoles, deux navires avaient été incendiés par la foudre. Tandis qu'on annonçait ces prodiges, un loup fut pourchassé à Rome même : entré par la porte Colline, il s'échappa par la porte Esquiline, poursuivi par une foule nombreuse. Pour expier ces prodiges, les consuls immolèrent des victimes majeures et une supplication d'un jour eut lieu dans tous les sanctuaires. Une fois les sacrifices régulièrement accomplis, les consuls tirèrent au sort les provinces : l'Histrie échut à Claudius, la Sardaigne à Sempronius.

    9] Prouinciae deinde, quae in bello erant, Sardinia atque Histria decretae. In Sardiniam duae legiones scribi iussae, quina milia in singulas et duceni pedites, treceni equites, et duodecim milia peditum sociorum ac Latini nominis et sescenti equites et decem quinqueremes naues, si deducere ex naualibus uellet. Tantumdem peditum equitumque in Histriam, quantum in Sardiniam, decretum. Et legionem unam cum equitibus trecentis, et quinque milia peditum sociorum et ducentos quinquaginta mittere equites in Hispaniam consules ad M. Titinium iussi. Priusquam consules prouincias sortirentur, prodigia nuntiata sunt: lapidem in agro Crustumino in lucum Martis de caelo cecidisse; puerum trunci corporis in agro Romano natum et quadrupedem anguem uisum; et Capuae multa in foro aedificia de caelo tacta; et Puteolis duas naues fulminis ictu concrematas esse. inter haec, quae nuntiabantur, lupus etiam Romae interdiu agitatus, cum Collina porta intrasset, per Esquilinam magno consectantium tumultu euasit. Eorum prodigiorum causa consules maiores hostias immolarunt, et diem unum circa omnia puluinaria supplicatio fuit. Sacrificiis rite perfectis prouincias sortiti sunt; Claudio Histria, Sempronio Sardinia obuenit.

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse