UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > La mort de l'enfant > Epitaphes d'enfants

    CIL VI 35126

    Quam dulcis fuerat primus natalis meis,
    sed iniquo fat(o) raptus non egi alterum.
    Annuclus mensum septem carui spiritum,
    ereptus illis ad leves umbras vagor.
    Quid, mater, ventrem laceras? Quid pectora plangis?
    Cavere fatum nemo (mo)rtalis potes(t)
    .

    "Quelle joie, pour les miens, que mon premier anniversaire! Mais, ravi par un Sort cruel, point n'ai-je pu en fêter d'autre. Un petit bout d'année, sept mois, et le souffle me manque. Arraché à leurs bras, je flotte, maintenant, parmi les ombres vaines. Pourquoi griffer ton ventre et frapper ta poitrne, ô maman?
    Pas un mortel ne peut se garder de la mort"

    Trad. D. Porte, Tombeaux romains. Anthologie d'épitaphes latines, Paris, 1993

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse