UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > La mort de l'enfant > Conduite privée - conduite publique

    Pline le Jeune, Lettres IV.2 et 7

    C. Pline a son cher Attius Clémens Salut.
    Régulus a perdu son fils, seul malheur dont il fût indigne, malheur qui sans doute n'en est pas un pour lui. C'était un enfant d'un esprit vif, mais louche, qui eût pourtant pu suivre le droit chemin s'il n'eût ressemblé à son père. 2 Régulus l'émancipa du pouvoir paternel pour qu'il pût recueillir la succession de sa mère. Ayant donc fait argent du pouvoir paternel (ainsi parle le public en songeant à ses mœurs) il se met en tâche, par une complaisance ignoble et feinte, rare chez des parents, de capter l'héritage du jeune homme. Vous êtes incrédule, mais pensez qu'il s'agit de Régulus. Cependant l'ayant perdu il pleure bruyamment. 3. L'enfant avait quantité de poneys gaulois pour l'attelage et l'équitation, il avait de grands et de petits chiens, il avait des rossignols, des perroquets, des merles; Régulus fit tuer tout cela autour du bûcher. 4. Ce n'était pas chagrin, mais étalage de chagrin. On ne saurait croire quelle foule l'entoure. IV.7
    C. Pline a son cher Catius Lépidus Salut
    Je vous dit souvent que Régulus a du nerf. C'est chose merveilleuse que de le voir réussir quand il s'en donne la peine. Il a décidé de pleurer son fils, il le pleure comme pas un. Il a décidé de faire faire de lui statues et portraits en abondance, il y travaille dans tous les ateliers, il le fait représenter par la couleur, représenter en cire, représenter en bronze, représenter en argent, représenter en or, en ivoire, en marbre. 2 Et lui de son côté vient de lire en présence d'une immense assistance qu'il avait invitée l'éloge de sa vie, l'éloge de la vie d'un enfant! N'empêche qu'il l'a lu. Le morceau de plus ayant été copié à des milliers d'exemplaires, il l'a envoyé dans toute l'Italie et dans les provinces; il a écrit officiellement aux conseillers des villes de choisir celui d'entre eux qui aurait la plus belle voix pour en donner lecture au public: on l'a fait.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse