UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : notions et méthodes > Le terme de "religion" > Le "sacré" et le "profane" à Rome

    Festus, De la Signification des mots, p. 348

    (trad. A. Savagner, Paris, 1846, parfois modifiée).

    "Religiosus ne s’applique pas seulement à l’homme qui professe un profond respect pour la sainteté des dieux, mais encore à celui qui se montre prêt à rendre service aux hommes. Les jours religiosi sont ceux où il n’est pas permis de faire autre chose que ce qui est absolument nécessaire : tels sont les trente-six jours appelés noirs (atri), le jour de la bataille de Allia, et ceux durant lesquels le mundus est ouvert. Gallus Elius appelle religiosus tout acte qu’il n’est absolument pas permis à l’homme de faire, de telle sorte que s’il le fait, il semble agir contre la volonté des dieux. Parmi les actes de cette espèce, on compte les suivants : qu’un homme s’introduise dans le temple de Bona Dea; qu’une loi soit soumise au peuple au mépris des auspices [texte corrompu]; qu’une action judiciaire soit portée devant le préteur un jour néfaste. Quant à ce qui différencie les mots sacer, sanctus et religiosus, cet auteur le fait très bien sentir : sacré est un édifice qui est consacré à un dieu; saint est le mur qui entoure une ville; sanctifié par la religion est le tombeau où un mort a été enseveli ou enterré. Ces distinctions, dit Gallus Elius, sont assez connues. Mais comme, eu égard aux circonstances et au temps, ces mots peuvent, en apparence, avoir la même valeur, il croit que ce qui est sacré a également été rendu saint par la loi ou par les institutions des anciens, de sorte qu’on ne peut le violer sans châtiment; il ajoute que c’est également un lieu religiosus, parce qu’il y a des choses que l’homme ne doit pas y faire; et que, s’il fait une des choses défendues, il semble la faire contre la volonté des dieux. Il pense qu’il faut observer la même règle au sujet du mur et du tombeau, de telle sorte que les caractères de la consécration, de la sainteté et de la religion se réunissent en la même chose, de la manière toutefois que nous l’avons exposé plus haut, lorsque nous avons parlé de ce qui est sacré."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse