UniFR Logo
    >Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > L'entrée dans la communauté > La notion de rites de passage

    A. Van Gennep, Les rites de passage

    A. Van Gennep, Les rites de passage, Paris, 1909, 13-14.

    "C'est à un essai de cet ordre qu'est consacré le présent volume, où j'ai tenté de grouper toutes les séquences cérémonielles qui accompagnent le passage d'une situation à une autre et d'un monde (cosmique ou social) à un autre. Etant donné l'importance de ces passages, je crois légitime de distinguer une catégorie spéciale de Rites de passage, lesquels se décomposent en Rites de séparation, Rites de marge et Rites d'agrégation. Ces trois catégories secondaires ne sont pas également développées chez une même population ni dans un même ensemble cérémoniel. Les rites de séparation le sont davantage dans les rites de funérailles, les rites d'agrégation dans celles du mariage; quant aux rites de marge, ils peuvent constituer une section importante, par exemple dans la grossesse, les fiançailles, l'initiation, ou se réduire à un minimum dans l'adoption, le second accouchement, le remariage, le passage de la 2e à la 3e classe d'âge etc.. Si donc le schéma complet des rites de passage comporte en théorie des rites préliminaires (séparation), liminaires (marge) et postliminaires (agrégation), il s'en faut que dans la pratique il y ait une équivalence des trois groupes, soit pour leur importance, soit pour leur degré d'élaboration".

    Arnold Van Gennep (1873-1957) ethnologue français qui occupa la première chaire d'ethnographie et d'histoire comparée des civilisations à Neuchâtel de 1912 à 1915.

Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse