UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Le contact avec les dieux > La magie gréco-romaine

    Tite-Live, Histoire romaine, VIII, 9

    (trad. G. Baillet)

    "Les consuls romains, avant de faire sortir l'armée pour combattre, sacrifièrent. A Décius, l'haruspice, dit-on, montra que la tête du foie, du côté qui le concernait, était fendue; d'ailleurs, la victime était agréée des dieux. Manlius obtint de très bons présages. Cela va bien, dit Décius, si mon collègue a de bons présages." L'armée rangée comme on l'a dit, ils marchèrent au combat. Manlius commandait l'aile droite, Décius l'aile gauche. D'abord, des deux côtés, on mena l'affaire avec des forces égales et une même ardeur; puis, à l'aile gauche, les fantassins romains des premiers rangs, ne supportant plus la poussée des Latins, se replièrent sur la seconde rangée. Dans ce trouble, le consul Décius cria d'une voix forte à Marcus Valerius : "L'aide des dieux nous est nécessaire, Marcus Valerius; allons, pontife public du peuple romain, dicte-moi les mots propres à me dévouer pour les légions." Le pontife l'invita à prendre la toge prétexte, et, la tête voilée, la main saillant sous la toge, relevée jusqu'au menton, les pieds sur un javelot étendu à terre, debout, à dire : "Janus, Jupiter, Mars Père, Quirinus, Bellone, Lares, divinités Novensiles, dieux Indigètes, divinités maîtresses de nous et de nos ennemis, et vous, dieux Mânes, je vous prie, vous supplie respectueusement, vous demande en grâce et propose à votre agrément qu'au peuple romain des Quirites, vous les frappiez de terreur, d'effroi et de mort. Comme je le déclare par ces mots, pour l'Etat, l'armée, les légions, les auxiliaires du peuple romain des Quirites, je voue les légions et les auxiliaires de l'ennemi, avec moi, aux dieux Mânes et à Tellus"."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse