UniFR Logo
    >Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Le contact avec les dieux > La divination grecque

    Pausanias, IX, 39, 5-14

    Contexte : Visitant la cité béotienne de Lébadée, Pausanias a entrepris de consulter l'oracle local de Trophonios; il a consigné le récit de sa "descente" dans l'antre trophoniaque.

    "Voici ce qui se passe dans le sanctuaire oraculaire. Lorsqu'un homme est décidé à descendre chez Trophonios, il passe tout d'abord un nombre requis de jours dans un bâtiment consacré au Bon Démon et à la Fortune. Pendant son séjour là-bas, entre autres prescriptions purificatoires, il s'abstient de bains chauds, se lavant uniquement dans la rivière Hercyna. Il dispose d'une grande quantité de viande provenant des sacrifices, car celui qui va descendre sacrifie à Trophonios lui-même et aux enfants de Trophonios, à Apollon également, et à Cronos, à Zeus Basileios, à Héra Hèniochè, à Déméter qu'ils disent nourrice de Trophonios en l'appelant Europe. À chaque sacrifice, un devin est présent pour examiner les entrailles de la victime et, après l'inspection, il permet au consultant de savoir si Trophonios lui réservera un accueil bienveillant et favorable. De toutes les victimes, aucune ne révèle mieux les desseins de Trophonios que le bélier sacrifié la nuit de leur descente par chaque consultant au-dessus d'une fosse, en invoquant Agamédès (...). La descente se passe ainsi. Tout d'abord, pendant la nuit, deux enfants de citadins, de plus ou moins 13 ans et nommés les Hermès, l'emmènent à la rivière Hercyna, l'enduisent d'huile et le baignent (...). Il est ensuite conduit par les prêtres, non pas directement à l'oracle, mais près des sources d'eau très proches l'une de l'autre. Là, il doit boire ce qu'on appelle l'"eau de l'Oubli", afin d'oublier tout ce qu'il pensait jusque-là, et après, boire à nouveau une autre eau, l'"eau de Mémoire", afin de se rappeler ce qu'il a vu après sa descente. Après avoir contemplé la statue fabriquée par Dédale - elle n'est pas montrée par les prêtres, hormis à ceux qui sont sur le point de se rendre auprès de Trophonios -, après l'avoir vue, donc, l'avoir honorée et priée, il se rend à l'oracle, habillé d'une tunique de lin ceinturée de rubans et portant des chaussures locales. L'oracle est sur la montagne, au-delà du bois sacré (...). À l'intérieur de l'enceinte se trouve une béance dans la terre qui n'est pas naturelle, mais construite artificiellement dans un parfait équilibre. La forme de cette construction ressemble à un four (...). Le consultant se couche le dos au sol en tenant des gâteaux au miel, pousse ses pieds vers le trou et lui-même suit, s'empressant de passer ses genoux dans le trou. Une fois les genoux passés, le reste du corps est tout de suite avalé, comme la plus large et la plus rapide des rivières cacherait un homme en l'emportant dans un tourbillon. À partir de là, ceux qui sont entrés dans l'adyton apprennent l'avenir, pas en une fois et jamais de la même manière, mais parfois par la vue, d'autres fois par l'ouïe. Le retour en haut se fait à travers la même bouche, les pieds en avant. On raconte que personne de ceux qui ont effectué la descente n'en est mort [hormis un impie] (...). Après sa remontée de chez Trophonios, le requérant est à nouveau pris en charge par les prêtres qui l'asseyent sur le trône dit "de Mémoire", qui s'élève non loin de l'adyton. Après l'avoir assis, ils l'interrogent sur ce qu'il a vu et appris. Ces renseignements obtenus, ils le rendent à ses proches. Ceux-ci l'emmènent, paralysé et inconscient de lui-même et de ce qui l'entoure, vers le bâtiment où il a vécu auparavant, près de la Bonne Fortune et du Bon Démon. Par la suite, toutefois, il va recouvrer ses facultés et retrouver le rire. Ce que j'écris n'est pas fondé sur des ouï-dire, car j'ai consulté Trophonios moi-même. Ceux qui se sont rendus auprès de Trophonios doivent chacun dédier une tablette où est écrit tout ce qu'ils ont entendu ou vu."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse