UniFR Logo
    Modules > Femmes et vie publique à l'époque hellénistique > En public, au service des dieux > Femmes et festivals religieux (suite)

    Le document

    Référence: A. Bielman, Femmes en public dans le monde hellénistique, Paris, 2002, n° 2.

    Description : Stèle de marbre provenant de Calaurie. IIIe siècle av. J.-C.

    "Dieux. A la Bonne Fortune. Telles sont les conditions auxquelles A[g]asikratis, fille de [Tei]sias, a consacré à Poséidon trois cents drachmes d'argent en son nom, en celui de son époux Sophanes, en celui de son fils Sosiphanes et en celui de ses filles Nikagora et Aristo[k]leia. Sur les intérêts de cette somme, on offrira une victime rituelle à Po[s]éidon et une victime rituelle à Zeus Sauveur ; on dressera l'autel devant la statue de Sophanes, l'époux d’Agasikratis, et on dépensera le reste des intérêts ; on offrira le sacrifice tous les deux ans, le septième jour du mois Artemisios. Les exécuteurs testamentaires désignés s'occuperont de tout au mieux et veilleront en particulier à ce que le sacrifice soit célébré à la date convenue ; ils nettoieront les statues qui se trouvent dans l'exèdre, ainsi que celle d’Aga[s]ikratis qui se trouve dans le temple et les couronneront avec soin. Lorsque (les exécuteurs testamentaires) présenteront le compte de leurs dépenses, ils jureront avoir rempli leur office correctement et en toute justice."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse