UniFR Logo
    Modules > Reflet d'une société : les habitants d'Avenches sous l'Empire romain > Les classes sociales à Avenches > L’élite helvète sous le Haut-Empire

    Q. Cluvius Macer

    Q. Cluvius Macer et ses fils

    Quintus Cluvius Macer était probablement d’origine helvète. Né avec le statut de pérégrin, il devint citoyen romain par le biais de l’armée (cf. fiche 1.2). Après avoir accompli les 25 ans de service exigés des pérégrins engagés dans les troupes auxiliaires romaines, et après avoir reçu le diplôme militaire qui lui accordait la citoyenneté, Macer rentra à Avenches et fit une carrière politique locale. Celle-ci l’amena au poste de duumvir.
    Le duumvirat représentait la magistrature suprême de la colonie. Les deux duumviri étaient élus par les décurions. Leur charge durait un an et leurs fonctions étaient copiées sur celles des consuls romains.
    De retour dans sa cité, Macer avait épousé l’arrière petite-fille d’Afranius Professus. Ce mariage avec la descendante d’un magnat local a certainement dopé les ambitions de ce parvenu.
    Macer reçut des honneurs importants de la part de la cité : on lui éleva des statues et une schola, une petite pièce ouverte, richement décorée, servant de lieu de rencontres et de conversations dans un lieu public.
    Ses deux fils – dont l’un au moins suivit les traces paternelles et fit une carrière politique à Avenches – transformèrent le surnom de leur père (Macer) en nom gentilice (Macrius). Cette pratique se répand dans les Gaules au IIe siècle.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse