UniFR Logo
    Modules > Reflet d'une société : les habitants d'Avenches sous l'Empire romain > Société romaine, société helvète > La pyramide sociale helvète

    Le document

    Dans son récit de la Guerre des Gaules, rédigé au milieu du Ier s. av. J.-C., César décrit les structures sociales des Gaulois, ses ennemis.

    "Dans toute la Gaule, il n’y a que deux classes d’hommes qui soient comptées pour quelque chose et considérées ; car, pour le bas-peuple, il n’a guère que le rang d’esclave, n’osant rien par lui-même et n’étant admis à aucun conseil. La plupart, accablés de dettes, écrasés d’impôts, ou en butte aux violences des grands, se mettent au service des nobles qui exercent sur eux les mêmes droits que les maîtres sur les esclaves. De ces deux classes, l’une est celle des druides, l’autre des chevaliers. […] (Pour ces derniers) l’éclat de leur naissance et de leur fortune se marque au dehors par le nombre des serviteurs et des clients dont ils s’entourent."
    César, Guerre des Gaules, VI, 13 et 15.

    In omni Gallia eorum hominum qui alique sunt numero atque honore genera sunt duo. Nam plebes paene servorum habetur loco, quae nihil aude, per se, nullo adhibetur consilio. Plerique, cum aut aera alieno aut magnitudine tributorum aut injuria potentioraum premuntur, sese in servitutem dicant nobilibus in hos eadem omnia jura quae dominis in servos. Sed de his duobus generibus alterum est druidum, alterum equitum. […]. Atque eorum ut quisque est genere copiisque amplissimus, ita plurimos circum se ambactos clientesque habet.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse