UniFR Logo
    Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Le contact avec les dieux > Les cultes dits "orientaux" sous l'Empire romain

    Spiritualité

    "L'exigence d'une vie religieuse personnelle était devenue de plus en plus grande un peu partout dans le monde méditerranéen à partir de l'époque hellénistique : cette exigence était due, de façon générale, à l'influence de l'Orient." (G. Freyburger, "Les religions à mystère dans l'Empire romain", in Y. Lehmann (éd.), Religions de l'Antiquité, Paris, 1999).

    Cette citation, tirée d'un ouvrage moderne, montre comment l'idée du vide de spiritualité des Romains est enracinée dans la tradition de nos études. Une nouvelle évaluation de la religion romaine a été élaborée par John Scheid (cf. bibliographie). Cet auteur met en valeur la spiritualité que pouvait avoir même une religion essentiellement fondée sur l'accomplissement des rites et non sur des spéculations métaphysiques.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse