UniFR Logo
    Modules > Epigraphie latine > Débutants > Introduction

    L’alphabet latin

    L’alphabet latin dérive de l’alphabet grec occidental (Grande Grèce et Sicile) par l’intermédiaire de l’alphabet étrusque. Dès la fin de la République (Ier s. av. J.-C.), il est fixé à 23 lettres :

    A, B, C, D, E, F, G, H, I, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, V, X, Y, Z


    * La distinction entre le "U" et le "V" apparaît aux XIIe et XIIIe s. Jusque là, le son "u" se notait "u" en minuscule et "V" en majuscule
    * La distinction entre "I" et "J" date de la Renaissance. Dans l'Antiquité, le "i" voyelle et le "i" consonne se notaient tous les deux "I"
    * La lettre "W" fait son apparition aux XIVe et XVe s.


    Bibliographie :

    J.-N. Corvisier, "Alphabet et numérotation", in Sources et méthodes en histoire ancienne, Paris, 1997, p. 93-95.
    J.-M. Lassère, "L’alphabet des inscriptions", in Manuel d'épigraphie latine, vol. 1, Paris, 2005, p. 34-35.
    M. Lejeune, "La diffusion de l’alphabet", in CRAI 1966, p. 505-511.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse