UniFR Logo
    Modules > Famille et parenté > Statut de la femme dans la famille > Le divorce : causes et conséquences

    Dots

    Il existait plusieurs sortes de dot dépendant de leur provenance. La dot était nommée profectice lorsqu’elle provenait du père ou d’un autre ascendant paternel mâle de l’épouse parce qu’elle revenait au constituant dans certaines circonstances après la dissolution du mariage. La dot était nommée adventice lorsqu’elle était constituée par toutes autres personnes, la femme, ses ascendants maternels, les étrangers, etc. Le mari la gardait lorsque le mariage était dissout par la mort de la femme. Enfin, elle était appelée receptice lorsque le constituant autre qu’un ascendant paternel mâle avait stipulé qu’à la dissolution du mariage, elle lui serait restituée.
    Les fautes en cas de divorce étaient classées en deux catégories : les fautes graves et légères. Les premières désignaient l’adultère, les secondes tout autre écart.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse