UniFR Logo
    Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Les lieux et le personnel du culte > Le personnel cultuel grec

    Personnel subalterne

    Les tâches les plus serviles peuvent être confiées à un subalterne, une sorte de "sacristain" (neokoros, zakoros). Néanmoins, il faut se méfier du vocabulaire : la fonction du néocore peut fortement varier d'un sanctuaire à l'autre. Il en va de même pour des magistratures religieuses : par exemple, le hiérothyte est, étymologiquement parlant, le sacrificateur (hiera thuein). Selon les lieux, le nom désigne une charge subalterne d'auxiliaire de culte, souvent collégiale et indépendante d'un sanctuaire particulier, ou la prêtrise de la divinité poliade; les hiéropes, autres sacrificateurs (hiera poiein), remplissent des tâches diverses allant de la fourniture des victimes sacrificielles ou de la vente des peaux, comme fonctionnaires subalternes, au sacrifice proprement dit, en tant que premiers responsables des rites publics.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse