UniFR Logo
    Modules > Religions grecque et romaine : quelques thématiques > Les lieux et le personnel du culte > Le personnel cultuel grec

    Modes de désignation

    En règle générale, un sacerdoce est octroyé par tirage au sort ou par élection, comme n'importe quelle autre magistrature. L'exception la plus notable à cette règle tient à l'existence de familles sacerdotales. Les familles athéniennes les mieux connues de ce point de vue sont les Eumolpides et les Céryces qui fournissaient les principaux officiants des mystères d'Éleusis. À partir de la fin de la période classique et, surtout, à l'époque hellénistique, la pratique de la vente des sacerdoces va se multiplier en Asie Mineure. Il ne s'agit plus de tirer au sort les desservants responsables des cultes, mais de vendre ces charges au profit de la caisse sacrée de l'État pour les cultes publics, ou au profit d'associations cultuelles dans le cadre de cultes privés. Leur coût est le plus souvent proportionnel aux bénéfices escomptés, que ce soient des privilèges honorifiques, des avantages en nature ou en argent. Certains sacerdoces auront tendance à devenir héréditaires, l'acheteur acquérant le droit de retenir la charge dans sa famille. La concentration des prêtrises entre les mains de quelques familles fortunées en sera la conséquence, bien perceptible sous l'empire romain.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse