UniFR Logo
    Modules > Guerre sur terre et sur mer aux époques classique et hellénistique > Période classique > L'organisation de la phalange

    L'othismos ou le glissement vers la droite

    La phalange est sensible au phénomène de l'othismos, souligné par Thucydide. Chaque hoplite se serrant contre son voisin de droite, les phalanges dérivent sur la droite lorsqu'elle s'élancent au combat. Il est habituel de voir les armées, victorieuses sur leur aile droite et vaincues sur l'autre aile. Pour tenter de lutter contre ce phénomène, les généraux placent, à l'aile droite, des unités d'élite censées mieux résister à la poussée de leurs camarades. Très souvent, cet emplacement est également accordé aux contingents de la cité près de laquelle se livre la bataille.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse