UniFR Logo
    Modules > Guerre sur terre et sur mer aux époques classique et hellénistique > Période classique > L'organisation de la phalange

    Le document

    Commentaire et contexte de la source principale

    Lors de la guerre du Péloponnèse, Athènes, Argos et leurs alliés affrontent à Mantinée, dans une grande bataille, la Ligue du Péloponnèse menée par Sparte (418 av. J.-C.). A cette occasion, Thucydide explique la tendance naturelle des armées à dévier sur leur droite, l'othismos.

    "Les armées, quelles qu'elles soient, font ceci: elles tendent à dévier, au cours de leur marche, vers leur propre aile droite; si bien que chaque adversaire déborde avec sa droite la gauche de l'ennemi; en effet, la crainte aidant, chacun serre le plus possible de son côté non protégé contre le bouclier de son voisin de droite et pense que plus il est joint de façon étroite, plus on est à couvert; et la responsabilité initiale revient au premier homme de l'aile droite, qui souhaite dérober toujours à l'adversaire son défaut de protection; les autres le suivent, en vertu de la même crainte." Thucydide, Guerre du Péloponnèse, V, 71, 13.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse