UniFR Logo
    Modules > Spätantike > Strukturen der Spätantike > Verwaltung und politisches System

    Die Zentralverwaltung

    Ein französisches Lehrbuch (A. Ducellier u. a.: Le Moyen Age en Orient. Byzance et l'Islam, o.J. 1998, 26) charakterisiert die Zentralverwaltung folgendermassen: "Le règne de Constantin est marqué par une réforme fondamentale qui inlève une grande part de ses attributions au préfet du prétoire, devenu chef de l'administration provinciale. Le pouvoir passe au maître des offices (magister officiorum). Comme son nom l'indique, celui-ci est à la tête des officia, ancêtres des sékréta, c'est-à-dire des bureaux de la capitale; il contrôle donc toute la haut administration et même l'administration provinciale grâce à ces véritables inspecteurs que sont les agentes in rebus; plus de 1 000 fonctionnaires au Ve siècle, authentique service de renseignements tant sur la population que sur les fonctionnaires en poste. Dès la fin du IVe siècle, le maître des offices a pris le contrôle de la Poste (cursus publicus), c'est à dire la diffusion des ordres et messages impériaux et les relations avec l'étranger. Au Palais même, il joue sur deux tableaux: chef de la garde (scholae), il est aussi le maître des cérémonies et, à cet égard, reçoit des ambassadeurs."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse