UniFR Logo
    Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Cité et organisation sociale > Figures de rois et de souverains

    Télémaque et les prétendants

    A entendre Antinoos, dans notre exemple, c'est Zeus qui confère la royauté, même si la fonction semble en partie héréditaire. Mais, l'Odyssée suggère clairement que la royauté d'Ithaque est liée à la maison d'Ulysse; le prétendant qui pourrait épouser Pénélope déclasserait du même coup Télémaque. Dans sa réponse, Télémaque signifie cependant clairement qu'il entend rester maître, anax, de sa maison. Dans les tablettes mycéniennes, le terme basileus semble désigner un statut nettement inférieur à celui du wanax (d'où vient anax). Dans la langue homérique, il est difficile de préciser la relation des deux termes, notamment à cause de l'emploi très généralisé d'anax au sens de maître. Un anax n'est pas nécessairement un basileus ! Mais la maison d'Ulysse est un cas exceptionnel :
    Télémaque pourrait-il vraiment rester anax de sa maison, si sa mère acceptait d'épouser un prétendant ? On l'imagine mal. La réponse de Télémaque est provocatrice: le jeune héros n'annonce pas une retraite mais signifie qu'il interdira une prise de pouvoir qui pourrait le destituer de sa maison. Autrement dit, pour prendre le pouvoir, une autre maison devra rivaliser avec la sienne.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse