UniFR Logo
    Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Cité et organisation sociale > Espace de la cité

    Nature contre culture

    Par certains de ses aspects, l'île des Cyclopes se rapproche de ce gouvernement idéal auquel Ulysse fait allusion par le détour d'une comparaison. Au chant XIX 109-114 de l'Odyssée, Ulysse décrit comment, dans la cité bien gouvernée, la terre noire fournit de l'orge et du froment, les arbres des fruits, la mer du poisson, comment le troupeau s'agrandit et comment le peuple vit heureux. Chez les Cyclopes, la nature offre d'elle-même orge, blé et vigne. Mais l'analogie entre la cité droitement gouvernée par le bon roi et la communauté sans foi ni loi des Cyclopes ne doit pas occulter une différence radicale: dans le monde des Cyclopes, la richesse de la nature est une donnée de départ qui bloque le développement de la culture et enferme les Cyclopes dans une condition sauvage; dans la cité du bon roi, la richesse de la nature est la conséquence ou le reflet nécessaire d'une société régie par la justice: l'épanouissement de la civilisation suppose ici une nature idéale qui n'est pas le fait d'un âge premier mais d'une culture fondée sur la justice.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse