UniFR Logo
    Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Cité et organisation sociale > Espace de la cité

    Distinction entre "polis" et "astu"

    Les deux mots sont très fréquemment employé dans les poèmes homériques où l'on peut compter 236 occurrences de polis ou ptolis et 136 de astu. A l'époque mycénienne, polis et astu avaient des sens distincts et désignaient des parties différentes de la ville: polis désignait la partie fortifiée, la citadelle,où se trouvait le palais royal tandis que astu désignait la ville basse. Chez Homère, la distinction n'est plus claire et les deux termes semblent souvent synonymes. Polis aurait cependant une valeur plus générique, désignant souvent la cité vue de l'extérieure, symbolisée par ses murailles. Astu renverrait, par opposition, à la cité vue de l'intérieure, habitée et parcourue par ses rues. Mais cette distinction reste théorique.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse