UniFR Logo
    Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Maison et famille > Mariages, épouses et concubines

    Monogamie / Polygamie

    Faut-il admettre que la société homérique acceptait la polygamie? Le mot semble lourd et ce serait oublier que les plus grands héros sont, dans l'ensemble, les époux d'une seule femme. On a plutôt affaire à une société qui tend à privilégier la monogamie mais en reconnaissant la possibilité de la polygamie. Il n'est pas facile d'expliquer ce système qui accepte deux conceptions opposées de la famille. Il n'est pas sûr qu'il faille recourir à l'argument de l'évolution pour voir dans cet état de fait une étape intermédiaire dans le cheminement qui conduirait de la polygamie à la monogamie. Il faut plutôt considérer que ce système mixte avait un avantage fonctionnel et qu'il s'est imposé ou maintenu pour cette raison. Cette absence d'une distinction claire entre épouse et concubine nous conduit au problème, plus délicat, du statut des enfants et surtout des fils. Le droit d'aînesse n'a dans la société homérique qu'une valeur relative.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse