UniFR Logo
    Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Maison et famille > Mariages, épouses et concubines

    Mariage en bru / mariage en gendre

    Comme pour d'autres sociétés anciennes, on peut distinguer, dans la poésie homérique, deux types de mariage. Dans le premier type, dit mariage en bru, la femme quitte sa famille pour passer dans celle de son époux —l'homme perpétue la lignée en restant dans le domaine de ses ancêtres; la perpétuation du genos se fait en ligne directe. Dans le deuxième type, mariage en gendre, l'homme abandonne la maison de son père pour aller se fixer dans la maison d'un homme qui n'a pas d'héritier mâle —l'homme perpétue ici la lignée de son beau-père. Dans le monde homérique, cette seconde forme de mariage est exceptionnelle et concerne surtout des héros chassés du foyer paternel. Coupés de leur propre lignée, ces héros peuvent, sans contradiction, assumer la succession d'une lignée étrangère en panne d'héritier mâle. Cf. C. Leduc, "Comment la donner en mariage? La mariée en pays grec", in P.S. Pantel (ed.), Histoire des femmes en Occident. L'antiquité, vol. 1, Paris: 1991, 259-316.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse