UniFR Logo
    Modules > Famille et communauté dans le monde homérique > Maison et famille > Fiche introductive

    Anthropologie de la famille

    Claude Lévi-Strauss distingue, parmi les anthropologues et les sociologues de la famille, deux courants. Le premier courant voit dans la famille une structure fondamentale et naturelle. Le lien de base de cette structure première est celui qui unit parents et enfants (plus particulièrement pères et fils), les autres liens se ramenant, par extension ou dérivation, à cette relation première. Quant à la société, elle est pensée comme un agrégat de familles élémentaires. Le second courant s'intéresse aux rapports entre familles et aux prohibitions de mariage. La famille restreinte apparaît ici comme une structure fragile, vouée à court terme à l'éclatement: devenus adultes, les enfants quitteront la famille pour aller fonder d'autres familles qui éclateront à leur tour. Cette désagrégation, impliquée par la création de nouvelles familles, tisse des "réseaux transversaux" d'alliances qui jouent un rôle de premier plan dans l'organisation de la société.
    Comme le relève Lévi-Strauss, cette dualité de points de vue est inhérente à l'institution familiale elle-même: tout à la fois fondée sur des nécessités biologiques et soumise à des contraintes d'ordre social: "entre la nature et la culture, la famille, telle qu'on l'observe par le monde, réalise toujours un compromis." C. Lévi-Strauss, "Préface", in A. Burguière et al. (edd.), Histoire de la famille. I Mondes lointains, mondes anciens, Paris, 1986, p. 11.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse