UniFR Logo
    Modules > Être prisonnier en Grèce classique et hellénistique > Des prisonniers monnayés > Le profil des captifs monnayés

    Profil des captifs sauvés

    C’était essentiellement aux citoyens captifs que les sauveteurs prodiguaient leur attention, sachant que les cités manifesteraient une grande reconnaissance face à la libération de leurs ressortissants. Ainsi, plus un individu était intégré à une communauté sociale et civique, plus il constituait un maillon important de cette communauté et plus il avait d’atouts en main pour attirer les regards d’un sauveteur et recouvrer rapidement sa liberté.
    Les hommes libres d’origine étrangère ne pouvaient guère compter que sur la chance qui mettrait à leur portée un généreux compatriote.
    Les femmes de naissance libre (Grecques ou étrangères) n’étaient pas prises en compte pour elles-mêmes : les sauveteurs s’attachaient uniquement à la position sociale et à l’insertion civique de leurs référents masculins, c’est-à-dire de leur père ou de leur époux.
    Quant aux esclaves (hommes ou femmes), les sauveteurs s’y intéressaient dans la seule mesure où ils désiraient rendre service à leur maître, un citoyen grec (cf. infra fiche 3.4).
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse